/  Eau   /  POURQUOI LA PRÉSENCE DE RÉSIDUS DANS l’eau POTABLE PEUT ETRE NOCIVE ?

POURQUOI LA PRÉSENCE DE RÉSIDUS DANS l’eau POTABLE PEUT ETRE NOCIVE ?

Naturellement, votre corps a besoin d’une certaine quantité d’eau pour rester en bonne forme. Cependant, certains éléments contenus dans l’eau comme l’arsenic peuvent être nocifs pour l’organisme. C’est pourquoi il s’agit ici de parler des risques liés aux résidus pouvant rester dans l’eau potable, pouvant éventuellement créer un déséquilibre dans votre organisme. Car, même si ces eaux sont le plus souvent totalement contrôlées sur le plan sanitaire, des résidus de produits nocifs peuvent rester dans l’eau que vous buvez.

Les risques d’intoxication liés à l’eau, les mesures prises

Dans la plupart des pays et en France en particulier, de nombreuses mesures sont entreprises pour s’assurer que l’eau destinée à la consommation soit distribuée en permanence. Il s’agit de vous offrir de l’eau en quantité suffisante aussi bien pour la consommation que pour la préparation des aliments et la douche. Ainsi, au fil du temps, cette eau est sujette à des traitements de potabilisation qui se perfectionnent continuellement.
Les procédés utilisés ne doivent cependant pas altérer les propriétés chimiques, organoleptiques et microbiologiques de l’eau. Malgré toutes ces précautions, il y a toujours des résidus d’hormones, des nitrates, du plomb et du chlore qui parviennent à se retrouver dans votre eau potable. C’est pourquoi vous ne devez pas vous limiter aux seuls procédés de traitement déjà réalisés.

Les contacts liés au plomb et au chlore dans l’eau

Des résidus comme le plomb peuvent être présent dans l’eau potable. L’exposition au plomb constitue un véritable risque sur la santé, en particulier sur celle des enfants. On ne connait à l’homme aucun bénéfice biologique lié au plomb et en quantité importante, ce métal peut endommager les systèmes nerveux, reproducteurs et même les reins.

Le chlore pour sa part est connu comme un désinfectant efficace, notamment pour la piscine et en grandes quantités à des fins industrielles. Généralement, le côté néfaste du chlore est relevée lorsque vous l’ingérez, l’inhalez ou encore lorsque votre peau est en contact avec elle sous sa forme brute.

Heureusement ces résidus sont présents en faible quantité dans l’eau potable mais une exposition continue à faible dose sur le long terme peut être néfaste pour notre corps.

Les risques d’intoxication liés à l’arsenic, médicaments et autres matières dans l’eau

L’arsenic est un composant naturel de la croûte terrestre et se distribue largement dans l’environnement à travers l’air, l’eau et la terre. Vous vous exposez au risque d’intoxication lié à l’arsenic en buvant de l’eau contaminée ou en utilisant celle-ci dans la préparation des aliments. À long terme, ce type d’exposition peut conduire à un empoisonnement chronique à l’arsenic avec comme effets caractéristiques des lésions cutanées et le cancer de la peau.
Les nitrates quant à eux peuvent provenir soit de l’activité humaine lorsqu’ils sont en grandes quantités, et de l’environnement dans le reste des cas. Il y en a aussi bien dans votre eau de robinet que dans celle en bouteille, mais en quantité plus modérée.

Conclusion

En résumé, les traitements sanitaires effectués sur l’eau visent simplement à maintenir les résidus présentant des risques au-dessous d’un certain seuil. C’est pourquoi vous devez prendre la relève une fois que ce précieux liquide arrive chez vous. De nombreux procédés ont été spécialement conçus à cet effet et parmi les plus simples, vous avez les systèmes à filtration que vous pouvez installer dans la douche pour préserver votre peau. Et pour le reste de la maison, une fontaine de filtration va vous permettre de limiter les risques d’intoxication. Enfin, si vous jugez cela utile, vous pouvez utiliser une bouteille filtrante pour amener votre eau potable avec vous dans vos diverses activités, notamment au sport.

Laissez un commentaire