Le manque de fer

Quelles sont les conséquences d’un manque de fer ?

Pour son bon fonctionnement, l’organisme a besoin de nutriments de façon équilibré pour soutenir son bien-être général. Nos activités quotidiennes épuisent les réserves de notre organisme ; afin d’éviter un déséquilibre qui pourrait entraîner des complications, nous devons lui apporter des nutriments en quantité suffisante pour compenser les pertes.

En effet, la diminution de certains éléments dans l’organisme peut entraîner leur carence. Une carence est un déséquilibre de l’apport en macronutriments et micronutriments.

Ce déséquilibre peut être dû à une maladie, une mauvaise alimentation, … Elle peut attaquer les individus dénutris ainsi que ceux en surpoids. Les carences entraînent des complications plus ou moins graves sur la santé et le bien-être.

Une carence est un déséquilibre de l’apport en macronutriments et micronutriments

Carence en fer

Le fer est un élément très important dans le bon fonctionnement du métabolisme. En effet, il intervient dans la constitution de l’hémoglobine et de la myoglobine.

L’hémoglobine est un composé des globules rouges. Il se charge du transport des gaz respiratoires (oxygène, gaz carbonique). La myoglobine est une protéine des globules rouges qui agit au niveau des muscles.

La carence en fer est plus fréquente chez les femmes non ménopausées, les adolescents, les bébés (surtout les bébés non allaités). Elle est aussi présente chez les autres tranches de la population (personnes âgées, adultes, enfants).
La carence en fer entraîne plusieurs complications dont la plus connue est l’anémie.

Les symptômes d’une carence en fer

Vu que le fer est indispensable pour l’organisme, sa carence ne passera pas inaperçue. L’organisme va réagir à travers la manifestation de certains symptômes pour signaler ce déficit.

Découvrons les symptômes les plus fréquents :

– Une fatigue inhabituelle : le fer est utilisé par l’organisme pour la production de l’hémoglobine. L’hémoglobine est une protéine présente dans les globules rouges et qui assure le transport de l’oxygène. Dans le cas d’une diminution du taux de fer, il y aura diminution de la quantité d’hémoglobine ; ceci va provoquer une diminution du taux d’oxygène au niveau des muscles entraînant ainsi une diminution de l’énergie musculaire. Le cœur est aussi appelé à fonctionner plus que la normale. Tous ces phénomènes induisent une fatigue.
– Une pâleur : l’on observe une pâleur au niveau de la peau, des paupières, de la paume de la main. En effet, c’est l’hémoglobine qui confère la couleur rouge au sang. Ainsi, sa diminution dû à une carence de fer, va entrainer la diminution de la couleur rouge du sang laissant paraître une pâleur.
– Un essoufflement : l’hémoglobine se charge du transport de l’oxygène. Un taux faible d’hémoglobine va provoquer une insuffisance d’oxygène au niveau des organes. L’organisme va accélérer la fréquence respiratoire dans le but de compenser ce déficit. Ce qui va entraîner un essoufflement.
– Les maux de têtes et les vertiges : la diminution de l’hémoglobine causé par la carence en fer, va induire un apport insuffisant d’oxygène au niveau du cerveau. De ce fait, les vaisseaux sanguins cérébraux vont se gonfler et provoquer une tension. Ce qui sera à l’origine des maux de tête et des vertiges.
– Les palpitations cardiaques : la conséquence directe d’une carence en fer étant la diminution du taux d’hémoglobine, le transport de l’oxygène sera perturbé. Le cœur sera obligé de travailler plus afin d’assurer l’apport d’oxygène aux organes. Cela peut entraîner un rythme cardiaque irrégulier et une sensation du cœur qui bât trop vite. Dans les cas graves, on peut aller vers une augmentation de la taille du cœur et une insuffisance cardiaque.
– L’altération des cheveux et des ongles : la diminution du taux d’oxygène dans l’organisme causée par un déficit en hémoglobine (conséquence d’une carence en fer), va conduire l’organisme à privilégier les fonctions principales (cerveau, cœur, poumons, etc.), délaissant les parties comme les cheveux et ongles. Les cheveux deviennent plus cassants et les ongles subissent des altérations. Ces symptômes apparaissent souvent dans les cas graves.
– Les gonflements et douleur de la langue : la carence en fer va induire une diminution de la myoglobine. Cette protéine agit au niveau des muscles dont la langue. Donc, son déficit provoque le gonflement de la langue accompagné de douleur.
– Les infections à répétition : le fer intervient dans le bon fonctionnement du système immunitaire de l’organisme. Sa carence va entraîner une diminution de la résistance de l’organisme laissant place aux infections à répétition.

La carence en fer et la prise de poids

La variation du poids dépend de plusieurs facteurs comme l’alimentation, le sexe, les facteurs génétiques, etc. La présence de fer agit aussi sur la variation du poids. En effet, le fer intervient dans le transport de l’oxygène, dans la production de l’ATP (source énergétique de la cellule). Lorsque qu’il y a une carence en fer, les cellules manquent d’oxygène et d’énergie ce qui entraîne le ralentissement de leur activité. Les cellules sont donc moins efficaces ce qui rend la perte de poids difficile.

Manque de fer et douleurs articulaires

Lorsque le fer n’est pas absorbé, à part la carence dans l’organisme, son accumulation est toxique et provoque des douleurs articulaires ainsi que des œdèmes au niveau des membres inférieures.

Le manque de fer peut provoquer des problèmes au niveau des articulations du genou

Manque de fer et symptômes sur les Jambes et Yeux

Le manque de fer entraîne un phénomène appelé « le syndrome des jambes sans repos ». C’est un besoin incessant de bouger les membres inférieurs avec présence de fourmillements, démangeaisons.
Au niveau des yeux, la carence de fer entraîne une pâleur des paupières et des conjonctives.

Les conséquences de la carence en fer

La carence en fer n’est pas sans conséquence sur l’organisme. Ainsi, elle peut entraîner une anémie, une diminution de la résistance face aux agents pathogènes, la prise de poids, les douleurs articulaires, le syndrome des jambes sans repos comme mentionné plus haut.

L’apport en fer à l’organisme est un aspect à surveiller dans notre alimentation. Car sa carence a des conséquences plus ou moins graves. Pour éviter la carence en fer, il faut introduire dans notre alimentation des aliments riches en fer, la viande rouge, les mollusques, les légumes verts, les céréales, les légumineuses, les fruits riches en fer.

Une alimentation équilibrée, permet d’éviter beaucoup de problèmes de santé tel que les carences en éléments indispensable.
Il y a la possibilité de prendre des compléments alimentaires :

Quand dois-je prendre un complément de fer et à quelle fréquence ?

Les bienfaits de la lactoferrine