Les champs magnétiques pour le bien-être

Champ magnétique pour le bien être

Nombreuses sont les pratiques de médecine douce visant à soigner ou apaiser diverses douleurs. Elles varient selon les cultures et sont parfois controversées, leur efficacité étant remise en doute. Parmi elles, la magnétothérapie. Comme son nom l’indique, elle concerne la manipulation d’aimants, dans le but de soulager une douleur. En quoi consiste-t-elle et est-elle vraiment efficace ?

Qu’est-ce que la magnétothérapie ?

La magnétothérapie est en réalité très ancienne. Il s’agit d’un concept découvert par un médecin allemand en 1773, Franz-Alton Mesmer. Ce dernier le nomme « magnétisme animal » et soutient l’hypothèse selon laquelle nous disposons d’un fluide magnétique, pouvant être manipulé par des « guérisseurs ». Ces manipulations éviteraient ainsi les maux de tête, douleurs musculaires et favoriseraient la prévention des maladies. À l’époque, ce magnétisme se pratique avec les mains du guérisseur et non des aimants.

Peu à peu, la magnétothérapie disparaît au profit de l’apparition des médicaments chimiques en Occident. Mais c’est au XXème qu’elle fait son retour en URSS. En effet, les aimants sont utilisés à la suite d’amputations, pour soulager les douleurs du « membre fantôme ». C’est dans les années 80 que la médecine par champ magnétique réapparaît en Occident, considérée comme un type de médecine douce à part entière.

Au Japon, la magnétothérapie est reconnue en tant que médecine à part entière depuis de nombreuses années. En Europe, des hôpitaux réfléchissent aujourd’hui à l’éventuelle utilisation de cette médecine « parallèle ». Il faut savoir que c’est l’hôpital Saint Anne à Paris qui a initié les premières utilisations des aimants.

Comment fonctionne la magnétothérapie ?

La magnétothérapie consiste ainsi à placer des aimants sur le dessus et le dessous de la zone douloureuse, en créant des champs magnétiques qui soulageraient les douleurs. Plusieurs facteurs feraient que cette méthode est efficace.

Tout d’abord, la création d’un champ magnétique entraînerait la création de micro-champs dans les vaisseaux sanguins de la zone endolorie. Alerté par ce signal, le cerveau enverrait par la suite des endorphines qui sont nos antidouleurs naturels. En passant dans le champ magnétique, des opioïdes endogènes se libèrent, nous soulageant ainsi de la douleur.

Par ailleurs, les aimants auraient le pouvoir de limiter la transmission du message de douleur au cerveau. Cela s’expliquerait par la réduction de la capacité des nerfs périphériques à émettre la douleur de la zone concernée.

Enfin, les aimants permettraient de rétablir le champ magnétique d’origine de la zone endolorie. Ce retour à la normale est aussi appelé l’« homéostasie magnétique ».

Ainsi, les aimants stimuleraient l’activité cellulaire et l’énergie.

La thérapie magnétique est-elle efficace ?

Comme beaucoup de médecines douces, la magnétothérapie fût beaucoup controversée et l’est encore aujourd’hui. À l’heure actuelle, peu d’études ont fait l’objet d’une preuve de la réelle efficacité des aimants pour soigner complètement les douleurs.

Cependant, elle peut être efficace pour les calmer. Elle serait également efficace à titre de prévention pour les douleurs provenant de tendinite, arthrose, arthrite, lombalgie, migraine… Mais elle favoriserait aussi la cicatrisation, le sommeil réparateur et la circulation de l’énergie dans notre corps.

Plusieurs types d’aimants peuvent être utilisés chez soi, mais il ne faut pas choisir n’importe lesquels. Les aimants néodymes, aussi appelés aimants statiques, sont ceux qui sont appropriés pour cette pratique. Il faut également veiller à choisir les aimants dont le revêtement est hypoallergénique pour éviter tout type de réaction. Nous comptons également les aimants pulsés qui, quant à eux, sont utilisés par le biais d’appareils électroniques. Ces derniers comportent différents programmes qui seront adaptés à la pathologie. Il suffit de sélectionner le programme adéquat. Avant de les utiliser, il faut veiller à lire les contre-indications, comme la pratique sur les femmes enceintes, porteurs de pacemaker ou autre dispositif similaire.

Il est ainsi possible de soulager ses douleurs grâce à l’utilisation d’aimants mais ce n’est pas pour nous considéré comme de la thérapie. Que ce soit pour soulager ou prévenir des douleurs liées à l’arthrose, favoriser l’énergie dans son corps ou accélérer la cicatrisation, la magnétothérapie a déjà fait ses preuves, notamment au Japon. Alors, médecine non-conventionnelle ou médecine d’avenir ? À vous de tester.