/  Filtrer l'eau   /  La pollution des bouteilles plastiques.

La pollution des bouteilles plastiques.

La pollution des bouteilles plastiques est omniprésente dans notre environnement de nos jours. À la maison, au service, ou en tout autre lieu, la bouteille plastique s’est ancrée dans les habitudes. Cependant, l’utilisation abusive de ce matériel organique n’est pas sans conséquences sur le cadre de vie et la santé. Il est important de découvrir son origine, son mode de fabrication et ses impacts protéiformes. Qu’il existe des solutions pour distribuer de l’eau autrement

Le processus de fabrication des bouteilles plastiques

Le plastique englobe un ensemble d’éléments organiques de synthèse. La matière première du plastique, et notamment du PET (polyéthylène téréphtalate), est le pétrole brut. Ce pétrole brut, après avoir été extrait du sol, suit un procédé de raffinement.

De façon pratique, le pétrole brut est chauffé à 385° dans un grand four. Ce processus permet de le séparer ses différents constituants. Une fois la bonne température atteinte, le pétrole brut est envoyé dans la tour de distillation. À l’intérieur de la tour, les variétés d’hydrocarbures, contenues dans le pétrole brut, se séparent les unes des autres.

Par l’action de la chaleur, les différentes molécules se transforment en gaz et s’élèvent dans la tour de distillation. Elles se condenseront progressivement comme la vapeur d’eau sur une vitre froide. Les molécules qui se condensent entre 180° C et 40°C génèrent un liquide appelé le ‘’naphta’’

L’obtention des matières plastiques passe par la transformation du naphta en le mélangeant avec de la vapeur d’eau. Sous l’effet de la chaleur, les molécules se brisent et emportent avec elles du carbone. Produits chimiques de base, ces petites molécules sont appelées “monomères”.

Les petites molécules sont mises en réaction de manière à former un « polymère ». Cette dernière étape s’appelle la polymérisation. Les matières plastiques se présentent alors sous forme solide, un semblant de résine. On y ajoute enfin des additifs et adjuvants pour améliorer les propriétés chimiques et physiques de ces matières plastiques.

Pollution, les impacts des bouteilles plastiques

L’utilisation des bouteilles plastiques emporte des conséquences tant sur l’environnement que la santé humaine.

Les impacts sur l’environnement

Une fois dans le cadre de vie, les bouteilles plastiques deviennent source de pollution esthétique et marine.

Pollution esthétique des bouteilles plastiques

Après utilisation, les bouteilles plastiques se retrouvent souvent par milliers dans la nature. La plupart du temps, elles sont jetées à même le sol ou emportées par le vent. Elles jonchent les artères, les plages, provoquant de ce fait une détérioration des paysages.

Pollution marine

Dans l’espace marin, les bouteilles se décomposent et se fragmentent en microplastiques. Dispersés dans l’océan, ces derniers constituent des dangers pour la faune et la flore aquatiques.
Les plastiques flottants deviennent des déchets marins qui tuent les espèces protégées et menacées. C’est le cas de la tortue marine. Même les animaux en zones éloignées ne sont pas épargnés.

Cet état de choses a été mis en évidence via une étude publiée en 2011 par l’Institut océanographique de San Diego. Cette étude révélait qu’en 2009, 1 poisson sur 10 dans le pacifique Nord ingérait des morceaux de plastique. Les poissons vivant aux profondeurs moyennes en ingéraient 24.000 t/an environ.
Outre cela, chez les végétaux, ces matières plastiques asphyxient les sols. Ils freinent ainsi la croissance végétale créant de ce fait la désertification.

Les impacts sur la santé humaine

Les conséquences de l’usage abusif des bouteilles plastiques n’épargnent pas l’espèce humaine. En effet, il est enregistré comme conséquences, des problèmes de reproduction, puis de cancer et malformation.

Problèmes de reproduction

Nombre de substances chimiques, présentes dans le plastique, seraient la cause de la chute de la qualité des spermatozoïdes. Lesdites substances provoquent des maladies touchant l’appareil génital par le truchement des perturbateurs endocriniens.

En effet, les composés prépondérants mis en cause sont les phtalates et le bisphénol A (BPA). Ce sont deux substances présentes dans certaines matières plastiques. Au Canada, il a été extirpé du marché, tous les biberons contenant du BPA par précaution.

Cancer et malformation

Les études scientifiques ont démontré l’existence de dioxines cancérigènes dans la fumée produite par l’incinération des matières plastiques.
En effet, ce gaz toxique s’attaque aux poumons ou aux hormones. Il en résulte des cancers et malformations chez les nouveaux nés.

En conclusion, il s’avère nécessaire de réduire l’utilisation des matières plastiques, pour préserver l’environnement et la santé.